dimanche 29 juillet 2018

Interview Nylon Japan !

Une des rares interview a être publiée en Japonais ET en Anglais, j'ai pris le temps de traduire l'interview (comme d'habitude une petite source serait appréciée ;) ) car le magasine est vendu au format Kindle sur Amazon Fr ! ( Petit lien pour acheter le magazine, et je recommande d'installer l'appli Kindle sur PC ça permet de bien apprécier le photoshoot ) 



"Namie Amuro , Top Diva et une icône de la mode depuis toujours. Elle nous a donné de l'espoir et a rendu notre monde meilleur avec sa voix puissante, pleine de vie et d'empathie. Mais le plus important c'est qu'elle a continué de nous donner une raison de rêver. Dans cette interview exclusive, nous vous ferons voyager à travers son monde plein de fantaisie et de rêves.

Q : C'est votre 2ème couverture avec Nylon Japan en 12 ans. Vous vous souvenez du 1er shoot à Ishigaki-Jima (Okinawa) ?
Namie : Bien sûr ! Je suis originaire d'Okinawa mais je visite rarement Ishigaki-Jima donc c'était mémorable. Juste le fait de pouvoir respirer l'air d'Okinawa me fait me sentir chez moi.

Q : Vous avez des coins à recommander pour visiter Okinawa ? 
Namie : Pour être honnête je ne suis pas retournée à Okinawa depuis un petit bout de temps donc j'aurai du mal à vous recommander les endroits nouveaux. Mais une chose est sûre Okinawa reste un endroit magnifique à visiter. L'air est pure et frais rien à voir avec les grandes villes, et je veux y retourner plus souvent.

Q : Cela fait un moment que vous n'avez pas collaboré sur un photoshoot de Nylon Japan, comment s'est passé celui-ci ?
Namie : J'ai adoré ! Surtout les vêtements très classes et audacieux. Pour moi un photoshoot c'est comme être sur scène. D'habitude mon staff et moi planifions ce que l'on va faire sur scène, mais pour un photoshoot c'est très différent. Être dans le monde qu'un magasine crée c'est très passionnant car cela me permet de m'exprimer différemment.

Q : Votre style au quotidien c'est quoi ?
Namie : Des styles simples qui ont toujours été les miens. J'adore porter des t-shirts, des jeans, des sweats et des jupes. Mais après avoir essayé des styles plus audacieux au boulot j'ai réussi à devenir moi même plus audacieuse dans ma vie de tous les jours côté look.

Q : Donc maintenant vous aimez bien essayer de nouveaux looks ?
Namie : Oui mais ce n'est pas toujours en lien avec la mode. J'étais le genre de personne qui n'osait jamais rien de nouveau et même la robe que j'ai porté aujourd'hui, quand j'avais 20 ans je ne l'aurai jamais porté !

Q: J'ai toujours pensé que vous étiez plus audacieuse !
Namie : J'ai toujours ce côté hésitant en moi,mais maintenant j'apprécie la mode énormément car j'ai eu la chance d'essayer tant de looks différents.
'Les mots de Amuro-san me rappelle le CM pour Docomo avec la chanson 'How do You Feel now ?' le thème était "célébrer les 25 ans de carrière de Namie Amuro' et Tetsuya Komuro a écrit la chanson pour Amuro-san qui passe en fond pendant que les différentes étapes de la carrière de Namie apparaissent' 
Namie : Ce CM était génial .Mes coiffures et mes looks ont été reproduits comme à l'époque. Et porter les mêmes vêtement qu'à ces moments là de ma vie cela a fait revenir des souvenirs et des sentiments très forts.

Q : Votre style a toujours été iconique. Avez-vous toujours choisi vos costumes de scène ?
Namie : Oui . Depuis que je suis ado , mon styliste proposait des idées et je choisissais ce que je préférai. Mais en ce qui concerne la jupe et les bottes je les ai surtout choisi car c'est plus pratique pour danser.

Q: Votre style dont tout le monde se rappelle le plus est celui avec la jupe Burberry lorsque vous avez annoncé votre mariage.
Namie : Beaucoup de monde me dit ça ! Pourquoi ?

Q : C'est un look très simple mais très stylés en même temps. Je me souviens vous l'aviez portée avec un col roulé noir et des bottes à talon. Vos cheveux très courts étaient aussi très impressionnant. Je pense que porter cette ensemble pour une conférence de presse n'était pas aussi commun à l'époque.
Namie : Je vois. A l'époque je me souviens avoir vu la jupe dans une pub Burberry et me dire 'C'est mignon!' Je voulais absolument la porter !

Q: Est-ce que vous décidez quoi porter en suivant votre instinct ?
Namie : Je choisis quoi porter selon mes envies à ce moment. Même si il fut un temps où j'étais très hésitante côté nouveaux looks, j'ai tendance à suivre mes instincts  ce qui a probablement fait ressortir le côté aventurière en moi. Je me suis poussée à aller plus loin. Mais comme je l'ai dit auparavant je n'étais pas du genre à trop changer radicalement et plutôt du genre à avancer petit à petit ,je me suis habituée à évoluer. J'ai toujours aimer chanter et danser pendant les concerts. C'est pourquoi j'ai toujours voulu changer et m'améliorer. Ce n'était pas le cas au début mais en grandissant j'ai mûri.



Q : En tant que chanteuse, qu'est ce qui vous a poussé à changer ?
Namie : Suite Chic. Je les ai rejoins quand j'avais 27 ans. Pendant ma vingtaine, je n'étais pas sûre de quel genre de chanteuse je voulais devenir. Peut-être car j'avais déjà vécu beaucoup de choses à cette époque là et je n'arrêtais pas de penser et de me donner de l'anxiété. Je ne savais pas quoi faire pour devenir la 'Namie Amuro' que tout le monde voulait voir et j'ai rejoins Suite Chic et tout a changé. C'était un véritable honneur de pouvoir travailler avec ces artistes , ils m'ont vraiment inspirée et surtout je me suis tellement amusée avec eux car je n'avais pas à créer quelquechose 'pour Namie Amuro'. Cela a vraiment enlevé un poid sur mes épaules et j'ai pu vraiment apprécier le fait qu'on a crée quelquechose qu'on voulait créer. Lorsque l'album 'When Pop hits the Fan!' a été terminé j'ai ressenti une vraie fierté, un bonheur que je n'avais pas ressenti auparavant et grâce à cela j'ai pu repartir de l'avant et créer des chansons qui me rendaient heureuse.

Q: Vos singles 'Alarm' et 'Girl Talk' et votre album 'Queen of Hip-Pop' ont montré un nouveau visage.
Namie : C'était le résultat d'avoir bossé sur Suite Chic. Les producteurs avec qui j'ai travaillé sont des gens avec qui je voulais travailler encore une fois et Suite Chic m'a permis d'abattre ce mur immense que j'avais construit pour rester à l'abris et j'ai pu ainsi me donner un vrai challenge. On peut le constater dans mon 29ème single 'Want Me Want Me' , ma force a explosée!

Q: Ce son exotique et les paroles étaient définitivement quelque-chose de nouveau pour vous! 
Namie : Si je n'avais pas été avec Suite Chic, je l'aurai probablement mise dans l'album plutôt qu'en single. Mais me sentant comme une 'nouvelle personne' je voulais vraiment le sortir en tant que single. Cela m'a vraiment permis d'élargir mes horizons et les choses que je pouvais faire. Après ça, j'étais sûre de moi pour travailler sur de nouveaux styles.

Q: Donc vous vous êtes donné une nouvelle chance.
Namie : Je n'ai jamais été le genre de personne qui prennait les devants , mais à l'époque j'ai eu ce sentiment que je devais absolument sortir la chanson en tant que single. Mais le résultat m'a surprise, je ne m'attendais pas à ce que ma musique évolue autant grâce à ce single. La musique que j'ai sortie pendant ma trentaine était tellement fun ! Dès que j'ai cassé ce mur de frustration artistique j'ai pu trouver ma propre voix. Je me suis ouverte à l'idée de nouveau styles musicaux, j'ai enlevé les MC de mes concerts, j'ai arrêté d'écrire mes paroles et de composer.
Il fut un temps où j'ai essayé de composer et d'écrire mes propres paroles mais je ne me trouvais pas assez bonne pour ça. Même pour mes CDs et concerts j'ai réalisé que j'arrive à communiquer mes émotions aussi bien en travaillant avec des professionnels . Mais en ce qui concerne la danse et le chant, j'essaie de m'améliorer tous les jours. 
Bien sûr parfois j'ai l'impression que je veux plaire à tout le monde, mais je veux aussi évoluer à mon rythme. Pour ce boulot, j'aime chanter et danser et c'est ce qui compte le plus. A la fin de chaque année je me crée un nouveau but à atteindre. Et chaque année je  continue de chercher ce nouveau but et cela est pourquoi je me renouvelle constamment.

Q : En vous écoutant je réalise que vous êtes quelqu'un qui cherche toujours un challenge. Est-ce que vous avez des conseils pour la nouvelle génération qui ne réussit peut-être pas à s'exprimer aussi bien et clairement ?
Namie : Je veux juste leur dire : Je vous comprends. Mais n'allez pas trop vite, avancer à votre rythme. Avoir des jours très productifs est bien mais il faut aussi savoir ralentir et suivre son rythme. Mon staff m'a dit que je pouvais sortir des singles etc... quand je le voulais et je leur suis très reconnaissante pour cela. Pendant ma trentaine j'ai sortit des chansons que je voulais vraiment chanter. Donc j'ai sortit un single par an et 1 album tous les 2 ans.  J'ai pu aller à mon rythme et apprécier la musique avec mon coeur.

Q: Avez vous toujours pu avoir votre propre rythme ?
Namie : Oui mais surtout grâce à mon entourage. Au début quand je travaillais avec Komuro-san je sortais 4 singles et 1 album par an ce qui n'est pas toujours simple surtout de nos jours pour d'autres artistes.

Q: Il y a une expo qui débute peu après votre dernière tournée.
Namie : Apparemment les costumes que j'ai porté seront exposés. C'est là où vous pouvez voir ces 25 ans de carrière.

Q : Cela a l'air très fun !
Namie : Oui ! C'est assez nouveau et je risque d'y aller moi-même (rit)

Q: Les fans seront très heureux si vous y aller, mais cela risque de créer un petite panique générale !
Namie : Je ne suis pas très douée avec ça, il va falloir que je me déguise bien et je laisserai juste une petite signature (rit) .
Je pense sincèrement que si j'ai eu une carrière aussi longue c'est grâce au soutien de tout le monde. Rencontrer des gens est bien mais le timing surtout est le plus important. Par exemple lorsque j'ai rejoins j'ai rencontré des gens avec qui je voulais garder des liens.



Q: Est-ce qu'il y a un moyen de rencontrer de nouvelles personnes de nos jours ?
Namie : Je ne sais pas...mais j'aimerai bien le découvrir! (rit) Mais je pense que rester véritable et arriver à jongler entre votre boulot et votre vie privée est important. Pendant ma vingtaine j'étais trop préoccupée par mon boulot pour avoir une vie privée et lorsque cela arrive c'est difficile d'être heureux. Pendant ma trentaine j'ai pu mettre un frein et mieux controller tout ça. Tout est par rapport à votre esprit. Maintenant lorsque j'ouvre la porte je me dit de ne pas penser au boulot et simplement d'apprécier ma journée et cela m'a permis de vraiment apprécier ma vie privée et mon travail.

Q: Comment se passe un jour de repos pour vous ?
Namie : Un peu comme tous le monde je pense. Je dors autant que je veux et j'essaie de ne rien planifier. Je vais faire du shopping n je n'achète pas grand chose mais j'aime regarder les vitrines (rit) . Si je prends quelque jours de congés j'aime voyager dans un autre pays , je ne fais pas grand chose là bas mais je me détend.

Q : Que voulez-vous faire maintenant ?
Namie : Je veux voyager plus !  Retourner à Okinawa mais aussi aller dans un spa et me détendre tout en mangeant plein de nourriture délicieuse  et simplement m'épanouir en tant que femme. Bon je me dis que manger après un spa n'est pas la meilleure option mais cela n'est pas génial de pouvoir faire ce que vous voulez ?












Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'oubliez pas : Soyez respectueux et tous contenu illégal (liens de téléchargement chansons,albums, clips diffusés à la télé etc...) seront supprimés.